Continental Grand Chief (dispo)

Laminated Maple Hollow-body arch-top guitar

C’est toujours un immense plaisir pour moi de présenter une nouvelle guitare, surtout si c’est une pièce qui ne ressemble en rien à mes précédente. Et Grand Chief ne cache pas ses origines, elle les revendique même.

Table / Fond / Eclisses : Erable US ondé laminé
Manche : érable américain 3 pièces, truss-rod double action
Touche : Palissandre indien Plaque de tête: palissandre/érable/acajou Repères de touche : nacre Incrustation « Grand Chief »: nacre (mother of pearl) / turquoise+pyrite Pickguard : Palissandre/ cuir de chevreau/ bindings celluloïd Contours de micro: composition de palissandre, acajou et érable
Mécaniques : Waverly, oval knobs
Micros : Signatory Classic, micros faits main Patrice Blanc  boutique.
Chevalet : Tonepro + Palissandre
Vibrato : Bigsby B7

Publicités

cablage d’une demi-caisse type 335

Une bonne source de galère, c’est le fameux cablage des guitares de type 335 Gibson ou autres.
La principale difficulté vient du fait qu’il faut passer les composants par les ouïes une fois ceux-ci cablés…

Dans le cas présent, j’ai affaire à une Epiphone dont les micros ont été remplacés par un set de Bare Knuckle par l’ancien propriétaire. Le nouveau désire achever le travail et me demande de le compléter par un cablage de qualité avec des composants eux-même de qualité.
Je prépare donc un set de potards CTS aux bonnes valeurs, un selecteur contact gold japonais mais que je préfère au Switchcraft, un Jack Switchcraft, et le cable très haut de gamme qui va relier l’ensemble. Ce cable à une tresse métallique extrèmement dense et son âme conductrice est gainée de deux couches de tissu. Pour finir la liste, les tonalités seront produites par deux bon gros condos orange drop aux bonnes valeurs.

20121007-215418.jpg

Deux heures trente plus tard, tout est rentré dans l’ordre, c’est le cas de dire…
Au passage comme disent les ricains, petite vue du « right tool » qui « do the right job », la toggle switch wrench dont l’utilité n’est plus à prouver pour serrer proprement et fermement le boulon cranté du sélecteur. Ces outils spécialisés viennent des USA pour la plupart, pour le reste, les outils habituels font l’affaire, mais c’est comme pour tous les domaines: seule l’expérience sait se servir des bon outils.
Au passage, on remarquera que les rondelles des potards ont été remplacées par un set de rondelles à flèches, petit détail qui finit bien l’action…

20121007-220053.jpg

coût de l’opération:
-Main d’oeuvre: 140,00 € TTC
-pièces: 56,50 € TTC

(Pour les professionnels, tva 19,6% récupérable)

Edit du 10/10/2012:
J’ai demandé à mon client de me faire si possible un retour quant à l’efficacité de la modification et du bien fondé de l’investissement. Juste histoire de savoir si on se prend la tête pour rien ou si le changement de composants à un réel impact sur le son. Personnellement, si je devais équiper une guitare pour moi et si j’avais le choix, (et que cela ne me coûte que du temps et un peu de materiel) alors évidemment je mettrais ces composants, intuitivement, instinctivement et en observant la qualité de construction cela semble évident. Verdict de mon client: plus de définition, son moins baveux, meilleur qualité des aigües. Alors qu’il n’utilisait que le micro grave (il joue un jazz très clean) il vient de trouver le son en utilisant la combinaison micro grave+micro aigu (position centrale du selecteur) qui s’est complètement révélée suite à la modif.
En conclusion, Il est donc tout à fait heureux de son investissement.