Work in progress, on passe à la Tv

En ce moment à l’atelier on aime bien les TVcaster.. c’est un peu comme faire des reprises pour un musicien…

20140226-233554.jpg

De gauche à droite en haut: frêne Europe façon serie S 76′ thinline / frêne Europe façon serie S 76′ / frêne des marais (swamp ash) USA façon 54
De gauche à droite en bas: Aulne Europe, Aulne europe, Aulne Europe presque fini.

Le frêne Europe a été acheté en grume en 1994, plaine du Dauphiné. L’aulne a été acheté en grume en 2000 plaine du Dauphiné. (voir leur histoire en détail, ci-dessous).

=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=+=

J’avais acheté ce magnifique frêne en 1994. il devait faire 90 cm de diamètre à la base du tronc, et son fût (partie du tronc entre le sol et les premières branches) long de 3 mètres. C’était donc un sacré beau bébé! Clair et légèrement ondé, il avait visiblement poussé en plaine très bien irriguée, son poids en témoigne également: plus dense et plus lourd qu’un frêne des marais américain, mais nettement plus supportable qu’un frêne d’altitude, qui sont en général plus bruns. J’aime beaucoup ce frêne, je le connais depuis longtemps et j’ai fait beaucoup de guitares dedans, dont certaines basses de ma ligne « Serie B » entre 1996 et 2000. Il se situe dans les registres sonores des Télécaster typiques des années CBS, clinquant, sec, agressif, puissant, cinglant! Monté en maple neck c’est la présence et le twang absolu. Un peu lourd certe, mais la Télecaster étant un exemple d’équilibre, le résultats n’est pas du tout désagréable.

L’aulne quant à lui à son histoire: Il faut comprendre que c’est un bois qui fut à l’ère industrielle LE bois roi des modeleurs. Imaginez que chaque pièce de mécanique industrielle de type fonte est le fruit d’un moulage. que ce soient des vilbrequins de moteurs, des hélices de bateaux, des culasses ou des blocs moteurs, il faut imaginer que toutes ces pièces étaient en premier lieu fabriquées à la main et en bois d’aulne par des modeleurs qui suivaient des plans et des cotes pour sculpter leurs oeuvres. Aussi incroyable que cela puisse paraître!… puis les pièces ainsi construites étaient placées dans des coffrages dans lesquels on coulait un mélange de sable et de résines. On sortait la pièce puis on coulait le métal en fusion dans les coffrages. une fois refroidi, on ouvrait le coffrage pour en retirer la pièce métalique!
L’aulne a la particularité d’être très homogène, à la fois dense (mi-dur plus exactement), il ne cache pas de contre-fil, il est stable une fois sec et ne fend pas. Les gros spécimens ayant poussé dans les zones humides sont rarement noueux. Il a été progressivement abandonné au profit du peuplier, plus rapide en croissance, donc plus rentable, plus homogène en couleur, mais nettement moins dense. Et pour finir avec l’apparition des machines numériques en 3D, le métier de modeleur industriel s’est adapté et a évolué vers les résines, aluminiums ou des contreplaqués et l’exploitation et le commerce des aulnes se sont énormement réduits.
Les aulnes suffisamment larges pour faire des corps en 2 parties ne sont pas les plus courants, regardez pour vous en convaincre les Fender Strats originales de l’époque: plutôt en 3 voire 4 pièces et toujours en sunburst ou en custom colors, afin de -justement- rendre plus discrets ces assemblages.
Maintenant, pour revenir à notre aulne -celui précisément qui sert à fabriquer ces guitares- c’est encore en grume (en tronc) que je l’ai acheté et ce pour une bonne raison: les plateaux débités dans les standards industriels font 60 mm d’épaisseur, et pour les guitares, la moyenne se situe aux environ des 45 mm fini. Je devais donc me résoudre à perdre à chaque guitare , environ 10 mm de bois sur l’épaisseur. Dommage! En achetant le tronc et en le faisant débiter à 50 mm, je regagnais donc 10 mm à chaque guitare, soit un corps supplémentaire toutes les 5 guitares, sans compter les économies de temps de rabotages, d’énergie, d’ affutages économisé etc etc… c’est pas écologique ça?

Pour sa sonorité, on devient plus raisonable que le frêne, plus polyvalent, avec un grain sonore orienté dans le bas médium, fin et serré, chaleureux et précis.

A suivre!

St Nazaire, match retour le 22 Février 2014 au VIP

Régulièrement depuis mon arrivée dans la région, le VIP à St-Nazaire trouve de bonnes raisons de m’inviter à des rencontres avec les musiciens.

Le VIP est un ensemble salle de concert / studios de répétitions / enregistrement et accompagnement de projets, résidence, et organisateur du festival « Les Escales » de St Nazaire. L’ambiance y est sympa et décontractée et le lieu tellement étonnant dans une partie de l’immense base sous-marine construite par les allemands dans les années 40.

L’an dernier, donc, pour ma deuxième prestation, le jeu était de réunir plusieurs bassistes venant chacun avec leur instrument et de faire le tour de tous ces instruments branchés sur le même ampli avec le même réglage, et ainsi emmener chacun à se forger sa propre opinion indépendamment de toute source autre que nos propres oreilles.

Mon rôle n’étant pas de diriger les préférences vers l’un ou l’autre des instruments mais juste d’énoncer que tel instrument est fait avec tel bois, ou avec tel type de micro ou d’électronique et ce que l’on dit habituellement de ces bois et éventuellement de ce que j’ai pu constater de moi même après avoir vu et travaillé sur quelques milliers de guitares en 30 ans.

Ainsi on découvre parfois que les « on dit » qui ont la vie dure se font rapidement démonter, que les « on croit » ne durent pas bien longtemps non plus, et que les « j’ai lu sur un forum » recueille un acquièscement général sur le fait que c’est souvent le dernier truc auquel on peut se fier en matière d’information. Et pour ma part, n’ayant rien à vendre, je ne peux pas être accusé de partialité.

L’an dernier avec une session de bassistes, la basse élue « meilleur basse de la session » était une marque on ne peut plus connue, mais la deuxième à avoir recueilli tous les suffrages était la moins chère de toutes les basses réunies. Ceci dit, pour respecter le code minimal de bonne foi et de déontologie, il faut préciser que les essais n’ont pas été réalisé en condition scène au milieu de tout un groupe, et le grain sonore, la présence au milieu d’un mix n’ont pas été testés, les résultats n’auraient alors peut-être pas été les mêmes….

Cette année nous allons réitérer l’expérience mais cette fois avec des guitares et des guitaristes.

Réservez vos places pour le samedi 22 en téléphonant au 02-40-22-43-05 ou en passant au VIP.

~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~
Sinon histoire de mettre un peu de couleur dans cet article, voici quelques images de prestigieuses visiteuses du mois de janvier à l’atelier:

20140210-221142.jpg Fender Musicmaster Bass

20140210-221153.jpg Fender DuoSonic 1961

20140210-221208.jpg Fender Coronado II

Et s’il vous manque une case…

20140210-221219.jpg

On en fabrique une rien que pour vous!

20140210-221231.jpg