Quoi de neuf cette semaine à l’atelier

Deux belles et rares guitares américaines sont passées à l’atelier cette semaine:

Cette magnifique Suhr arch-top thinline toute neuve mais dont le client préfère mon cablage gainé tissu « à la Fender » dit « push-back » ainsi que mes condos oil-paper. On a donc fait les finitions qui s’imposent pour une guitare de ce prix…

20130315-224139.jpg

=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=

Et une magnifique Gallagher, la légendaire marque de guitare de Doc Watson, dont je pense qu’il ne doit exister qu’un exemplaire en France. Merci de la visite. Le problème: froid sec venu de Sibérie, chute de l’hygrométrie à 25%, et conséquence une fracture du joint de table partant de l’arrière du chevalet jusqu’au bas de la guitare. Par chance, après avoir enfermé la guitare cassée une nuit dans son étui à proximité d’un humidificateur, la fracture s’est refermée d’elle même, il n’y a eu plus qu’à encoller la fracture et coller des « points de suture » à l’interieur de la table, le résultat est quasi invisible.

20130315-224315.jpg

20130315-224333.jpg
~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~

Une belle réparation sur une Gibson SG dont la tête fut cassée.
Lorsque l’on m’accorde les budgets, je peux faire des quasi miracles, mais un facteur ultra-important joue pour que la réparation soit optimale: ne pas perdre de temps, et plus la fracture est traitée rapidement, et plus la réparation est invisible, pensez-y si ça vous arrive un jour… sur la photo, la cassure est le trait plus sombre en diagonale qui part de la pointe de la mécanique du haut de la photo et qui descend pour rejoindre le cou en bas à gauche.

20130315-225015.jpg

~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=~=

Une petite recette d’atelier pour finir:
Lorsque je dois observer l’interieur d’une guitare acoustique, j’utilise ce genre de lampe à led, qui à l’avantage d’être compacte, ultra-puissante et qui ne chauffe pas (c’est toujours mieux pour préserver les guitares).
Pour éviter qu’elle ne cogne partout à l’intérieur de la guitare, pour diffuser un peu l’éclairage sans pour autant le diminuer, et pour éviter d’être aveuglé lorsque je me prend les lumières des leds directement dans l’oeil (danger!) je glisse ma lampe dans un emballage en mousse récupéré d’une enveloppe de protection. La lampe devient facile à manipuler et n’abimera pas les bois lorsque je la rentre dans la guitare.

20130315-225133.jpg

20130315-225147.jpg